Parce qu'il faut bien que quelqu'un veille au grain

Aller en bas

Parce qu'il faut bien que quelqu'un veille au grain

Message par Numéro 7 le Lun 30 Juin - 20:28

Bon ben, comme les messages importants sont logiquement plutôt lancés par un chancelier (ou une chancelière) que par un(e) séide, voici sans tarder la présentation de Numéro 7!

VOUS :

Est-ce un double ou un triple compte? Oui, ceci est un Dc pour les besoins du rp.  Voilà pourquoi je ne remplis pas les autres cases.

VOTRE PERSONNAGE:

Nom: Decker

Prénom: Christina

Surnom: Numéro 7.  Ce surnom est d'ailleurs le seul nom qu'on lui connaisse au sein de l'Organisation.  Seuls ses proches l'appellent Christina.

Âge:  53 ans

Origine: Autriche

Futur Clan: Organisation, au rang de chancelière.

Descriptions mentales: En apparence la chancelière de la zone 7 est d'un calme à toute épreuve.  Ses émotions ne sont pas ou peu visibles sur son visage.  De temps à autre un œil exercé pourra remarquer un léger pli de son front, un éclair ou une ombre dans ses yeux ou des lèvres un peu pincées. Quand certains s'esclaffent elle se contente de sourire et ses yeux s'éclairent.

Mais quel tourbillon sous ce vernis!  Comme vous l'avez remarqué Christina a une excellent maîtrise de soi.  Elle sait réfléchir de manière rapide et efficace sans pour autant se précipiter ou brûler des étapes. Elle vous a paru froide et insensible?  Alors vous faites fausse route!  Car maîtriser ses émotions ne veut pas dire ne pas les ressentir!  Tant qu'elle le peut Christina essaye de les suivre d'ailleurs, seulement lors de certains choix c'est impossible.  Dotée d'une excellente mémoire, il lui arrive rarement d'oublier quelque chose, c'est probablement ce qui l'a aidé à devenir la polyglotte qu'elle est aujourd'hui.  Car elle parle bon nombre de langues de manière fluide et sans accent. Carrière de séide oblige, notre chancelière est capable d'analyser une situation embrouillée et de la résoudre de manière logique.  C'est une qualité à double tranchant qui peut devenir un défaut car elle tend parfois à être trop rationelle et dans un univers où on côtoie constamment l'Insolite il faut parfois savoir faire preuve de plus de fantaisie.

Voilà dans les grandes lignes le caractère de celle qui se trouve à la tête de la zone 7.

Description physique: De taille légèrement plus haute que la moyenne avec son mètre 70, Christina est plutôt du genre à faire forte impression naturellement.  Jusqu'ici elle résiste assez bien au temps et les seuls signes que pour elle aussi les années passent sont les rides apparues au coin de ses yeux et les mèches blanches présentes dans ses cheveux d'un brun presque noir. Son visage, bien qu'à première vue quasimment indéchiffrable, est étonnamment expressif pour ceux qui savent regarder.  Ses yeux plus gris que bleus, son nez fin, et ses lèvres minces n'en font pas une femme spécialement belle mais elle a encore un certain charme.  Son corps est bien proportionné et ses mains habiles sont habituées à l'ouvrage après avoir pendant toute sa carrière manipulé un bon nombre d'instruments utilisés par les séides.  Elle s'habillle de manière élégante sans pourtant donner l'impression d'attacher beaucoup d'importance à son apparence. Ainsi elle ne se maquille pas par exemple et ne s'ennuie pas avec des vêtements inutilement encombrants.  Une dernière chose importante (bien que je l'aie déjà mentionné au début de cette description) est le charisme qu'elle dégage.  Comme si sa forte personnalité était visible à travers sa double aura, même sans scrutateurs.

Histoire de votre personnage : Christina Decker est née un jour de printemps pas loin des Alpes autrichiennes.  Cependant ce n'est pas sa vie qui nous intéresse mais une partie de celle-ci: le parcours de Numéro 7.  Entrée dans l'Organisation à l'âge de douze ans comme de coutume, l'apprentie progresse vite grâce à sa soif d'apprendre, sa curiosité et son esprit taillé pour les énigmes.  Au bout de neuf mois elle est promue page après avoir contribué à résoudre une affaire de gants qui disparaissaient dans un magasin d'articles de luxe.  Elle parvint à démontrer que ces gants avaient fini dans l'estomac d'un nouvel élémental qui fut bâptisé croque-mitaines.  Ayant passé à son cou la médaille de page elle s'attaqua avec le même enthousiasme aux enquêtes de terrain.  Après une grosse année à ce grade elle reçut la médaille argentée à quatorze ans tout juste sonnés.  Et puis ce fut la longue collecte de PPDS.  Enfin bon, longue...tout est relatif!  Elle en gagna une partie durant les cours grâce à son excellente mémoire mais en obtint la plus grande partie grâce aux enquêtes (encore!) proposées par son parrain.  Celle qui lui donna le plus de fil à retordre (mais aussi celle qu'elle préféra) était une histoire de disparitions inquiétantes dans un trou paumé.  Quelques dizaines d'années plus tard on aurait tout de suite pensé aux portails, seulement à ce moment les portails n'étaient qu'une hypothèse invérifiable étudiée par l'un ou l'autre alchimiste.  Et d'ailleurs la cause de ces disparitions était toute autre.  Après de multiples recherches qu'elle mena seule (accompagnée de son parrain quand même!) dans cette zone, elle tomba sur ce qui de l'extérieur ressemblait à un chalet traditionnel comme on en trouvait plein dans la région alpine mais était en fait un hôtel qui aurait mérité quelques étoiles.  Le directeur de cet hôtel s'était fait kidnappeur quelques semaines plus tôt pour enlever ses premiers clients afin d'avoir des avis externes sur son hôtel avant l'ouverture officielle.  Ses victimes/clients avaient trouvé l'hôtel tellement plaisant qu'ils avaient ensuite décidé de rester encore un moment.  Après un petit coup de fil au bon endroit l'affaire fut aussi résolue par la police.  Parfois les humains sont encore plus surréalistes que n'importe quel élémental du musée.  Après cette formation où elle avait fait des étincelles elle reçut l'accolade majeure alors qu'elle avait seize ans en tant que cadette de la promotion Bedivere.  Alors elle commença à voler de ses propres ailes.  Se passionant pour l'influence des manifestatiôs stromiques sur la culture de différents peuples, elle apprit de nombreuse langues pour pouvoir aller chercher ses informations à la source sans devoir passer par une traduction.  Elle est également l'auteur de nombreux livres sur le sujet dont par exemple "Follets et ondins, ces élémentaux qui terrorisèrent pendant le Moyen-Âge".  Et bien entendu participa à et mena de nombreuses missions pour le compte de l'Organisation.  Une telle carrière ne pouvait qu'attirer l'attention, si bien que quand le précédent chancelier de la zone 7 se retira (elle avait alors 49 ans) c'est à elle qu'on proposa le poste.  Poste qu'elle occupe maintenant depuis quatre ans.

Test RP : 22h30.  À cette heure tardive même les couloirs souterrains du Louvre étaient presque déserts et seuls quelques courageux insomniaques résistaient à l'appel de Morphée.  Quelques CI de garde à l'Oeil, une étudiante préparant son mémoire sur les élémentaux aquatiques dans le Sahara, un alchimiste étudiant les propriétés corrosives d'un nouvel élémental à peine ramené d'Italie et une chancelière perplexe.  Oui, perplexe était le mot.  Numéro 7 (car c'est bien sûr d'elle qu'il s'agit), regardait avec intérêt l'écran d'un ordinateur, assise à son bureau. Cet écran montrait une carte du monde, plus précisément le sud de l'Asie et l'Océanie.  Un cercle orange recouvrait presque la totalité de l'Australie et c'était lui causait le léger pli qui barrait le front de cette femme.  Elle avait reçu cette carte par mail un quart d'heure plus tôt mais était préoccupée par le sujet depuis plus d'une heure.  Elle avait plus tôt dans la soirée été prévenue que des détecteurs avaient repéré de nouveaux élémentaux dans la zone 2 qui semblaient sortis de nulle part.  "Sorti de nulle part", en langage stromique, peut souvent vouloir dire "passé par un portail".  Et depuis le but du jeu était de trouver ce portail et de déterminer la nature de ces élémentaux.  Ces tâches avaient été réparties entre les différentes zones et la zone 7 était une de celles chargées de localiser ce portail.  C'était à ça que travaillaient les séides de l'Oeil en ce moment et c'était aussi dans ce but que Numéro 7 étudiait cette carte.  Logiquement le portail devait se trouver au centre de la zone colorée puisque ces élémentaux étaient supposés se déplacer tous à la même vitesse, mais pouvait-on souvent se fier à la logique quand on savait que les fantômes existent et que des portails déforment le temps et l'espace?  Pas sûr.
Sur la table un portable vibra et entonna une fraction de seconde plus tard la 5ème Symphonie de Beethoven.  La chancelière se leva et raccrocha.  Cette sonnerie n'annonçait pas un appel comme l'aurait fait la Lettre à Élise, mais lui indiquait que le collège des Chanceliers se réunissait.  Peut-être que cette affaire allait avancer un peu. Après avoir ramassé ses notes puis être passée par l'Oeil pour recueillir les observations des séides qui s'y trouvaient, Numéro 7 se rendit à la salle de collège. Bientôt les hologrammes des neuf autres chanceliers apparurent.  Seul Maëstrom manquait à l’appel mais la chancelière ne doutait pas qu’il interviendrait s’il l’estimait nécessaire.  Il ou elle d’ailleurs, elle ne le savait pas.  Numéro 2 prit la parole:
- Mes chers confrères, vous savez pourquoi j'ai souhaité réunir ce collège exceptionnel.  Ces élémentaux qui sont apparus sont peut-être inoffensifs mais peut-être pas.  Il est d'une importance capitale d'en apprendre le plus possible sur eux et de localiser le portail par lequel ils sont passés.  Dans la zone 2 peu d'informations ont pu être récoltées à leur sujet.  Ils sont restés loin des grandes villes jusqu'ici mais ce n'est qu'une question de jours, voire d'heures avant qu'ils n'y entrent.  
Après ces mots le chancelier se tut.  C'est Numéro 4 qui prit la parole.
- Nous avons pu constater un fait étrange avec ces élémentaux.  Il semblerait qu'ils se déplacent par téléportation sur de courtes distances (pas plus de quelques mètres).  Cela leur permet de se déplacer de manière très rapide et d'être presque insaisissables.  Nous non plus n'avons pas réussi à en apprendre plus sur eux.
Quand la chancelière de la zone 4 eut fini de parler, Numéro 7 se lança:
- Quand à la localisation du portail pour le moment impossible d'être précis.  Nous avons pu définir une zone où il devrait se trouver mais celle-ci fait plusieurs milliers de kilomètres carrés donc ça revient à chercher une aiguille dans une botte de foin.  Pour être plus à même de localiser le portail il faudrait chercher plus en détail et mesurer la concentration d'élémentaux  sur la zone, logiquement le portail devrait se trouver là où elle est la plus élevée.
Numéro 5 renchérit:
- C'est juste, mais n'oubliez pas qu'il faut aussi tenter de maîtriser l'expansion incontrôlée de ces élémentaux.  Il va falloir mobiliser un grand nombre de séides pour cela.
L'approbation était visible autour de la table.  C'est sur ces mots que se conclut le collège.  Le lendemain paraissait dans toutes les chancelleries et commanderies du monde le message que vous connaissez déjà.
avatar
Numéro 7

Messages : 4
Date d'inscription : 30/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parce qu'il faut bien que quelqu'un veille au grain

Message par Blandine le Mar 1 Juil - 1:05

Très bonne présentation, chère chancelière Smile je la valide avec plaisir ! Wink

_________________
Mi-humaine mi-féline, telle est ma nature.
DC : Alice Georges

avatar
Blandine
Admin

Messages : 143
Date d'inscription : 25/04/2014
Age : 19
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum